LLalcko

Lalcko – Les voix suprêmes

[Couplet 1]
J’pense profond, pour donner raison au temps qu’j’ai passé à penser profond
Est-ce qu’il y a de plus ouf dans mes « tchoun »
Plus que les « foufs » que je « shoune »
Plus loin dans les connexions que les gars de mes gars comme Dgoun
Mogo’o leave me alone, j’suis dans les voies suprêmes
Supporter ce qu’il y a de plus animal dans la peine et viser l’trône
Capuche sur la tête comme ce général des rues irlandaises
J’ai arrêté d’écrire des rimes
J’élève des serpents « yes »
Mais le temps ne peut s’arrêter de passer au fond piégé dans ces profondeurs
J’perds des secondes sur la montre de mon cœur
Egorge mes peurs dans la seule source qui puisse rendre éternel le sens d’une phrase
Me mettre en phase avec les miens
Démystifier les danses du diable, qu’est ce que j’y change quand j’écris ? (Ok, batard!)
Ce que je tue quand je tire
Il est prédit que les frères vont déchiqueter ma chair
Cœur de pierre et visage de fer vont pousser mes lèvres
A embrasser les barbelés, mais je vais m’réécrire
Ceux d’avant moi virent pire
Serrer les mains aux frères du block
Les yeux dans les yeux pour qu’ils puissent me lire

[Refrain]
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains d’négros
D’abord les scribes et les pharisiens
Bientôt j’suis en beef avec les parisiens
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains de négros
J’suis dans les voix suprêmes
Quelque chose comme penser et m’libérer d’mes chaînes
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains d’négros
D’abord les scribes et les pharisiens
Bientôt j’suis en beef avec les parisiens, mais y a rien
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains de négros
J’suis dans les voix suprêmes
Quelque chose comme libérer les miens, les séparer de leurs chaînes

[Couplet 2]
Sample tourne et j’fais couler l’sang comme l’homme blanc
Ouvre le feu comme l’axe et réinvente la rage
Tu pousses la fonte, c’est naze
Parce que tu peux t’faire baller en poussant la fonte
Dis pas qu’t’es bad pour que j’ressente ça
Comme une batte dans le thorax
On est venu en paix sans armes
Bats toi en les couilles de d’où je viens fils
La carte n’est pas le territoire
Les vrais négros habitent l’histoire pas la géographie
Si tu veux m’abattre tire entre le génie et la bénédiction
J’suis quelque chose comme une âme qui parle comme une arme
Anticipe sur l’âge lit la vérité dans le drame
Et la prédit dans les pages
Élevé à la loi des one à one, cherche la war à oim
Et retrouve un oid à oit dans un chawarma
Mon père sait que j’suis en deuil
Mais mes enculés d’ennemis s’endorment
Avec le fantôme de mon œil
J’ai jadis abandonné mon hypophyse à la médecine des chiffres
Mais l’art du ciel m’a bâti comme les pyramides d’Égypte
Puisse le vent balayer mes spasmes
Quand je ferme les yeux, je vois mon peuple remplir l’espace
Naître ma force mentale, j’ai des visions de vibe et de graille
Sans pitié (Repose en paix, Baron)
Les yeux dans le monde de demain à la Morville Didier

[Refrain]
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains d’négros
D’abord les scribes et les pharisiens
Bientôt j’suis en beef avec les parisiens
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains de négros
J’suis dans les voix suprêmes
Quelque chose comme penser et m’libérer d’mes chaînes
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains d’négros
D’abord les scribes et les pharisiens
Bientôt j’suis en beef avec les parisiens, mais y a rien
Les négros, putain les négros !
Les négros putains et les putains de négros
J’suis dans les voix suprêmes
J’ai pris des coups, j’ai saigné du dos
C’est définitivement moi Lalcko

[Couplet 3]
J’opère les mouvements de chat sauvage
Éloigne tes oreilles des baffes
J’veux juste t’éviter de poser tes lèvres
Sur un canon
Dixit l’enfant orage, homme outrage
Mi-démon, mi-démon
Angéliquement présent
Je sais encore traiter les viandes
J’les passe à tabac puis passe à table
L’rap est mort ? fuck, bah non
Je sépare les intransigeants de leur goût
Pour l’irrévocable
Un nègre pouvait avoir le mémoire d’un avocat
Et l’pragmatisme d’un comptable. Lalcko

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button